David Pujadas viré de France Télévisions pour avoir swopé à l’antenne

David Pujadas occupait le quatrième bureau en partant de la droite au dernier étage
David Pujadas occupait le quatrième bureau en partant de la droite au dernier étage

Dure journée pour les fans de David Pujadas, le petit chouchou du journal de 20 heures. Récemment inscrit sur Swopr pour faire partie des premiers utilisateurs, l’animateur a profité d’un reportage sur les tortues des Galapagos pour faire quelques swops. Malheureusement, un problème technique ayant empêché la diffusion, le présentateur s’est retrouvé à l’antenne le nez plongé dans son téléphone. Faisant glisser son index à droite puis à gauche, il sélectionnait les objets à troquer. La rédaction a réagi immédiatement et l’a licencié sur le champ pour faute grave, malgré ses états de service et sa grande fidélité au service public.

Le troc n’est pas encore rentré dans les moeurs. C’est dommage. J’ai payé de ma personne, mais j’assume complètement.

Pire, se croyant totalement hors antenne, l’animateur s’est même laissé aller à quelques plaisanteries de mauvais goût sur certains objets proposés. Une caméra a pu filmer l’objet qu’il était en train de swoper, une coiffe amérindienne ramenée d’un voyage au Pérou d’une valeur assez inestimable. Désireux de s’en débarrasser car celle-ci ne convenait plus à son intérieur, David Pujadas n’a pu trouver d’acquéreur. Il avait alors décidé de le poster sur Swopr, mais devenu accroc au fonctionnement de l’application, il ne s’accordait plus aucune pause sans swoper quelques uns de ses objets.

La direction n’avait pas accepté sa dernière fantaisie capillaire lors des cérémonies du 14 juillet, l’affaire du Swop n’a été que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *