Les échangeurs autoroutiers n’ont en fait rien à échanger

Un échangeur autoroutier, quelque part en France.
Un échangeur autoroutier, quelque part en France.

Hier, un automobiliste s’est rendu compte sur l’autoroute en empruntant un échangeur, que celui-ci n’avait absolument rien à échanger. Patrick nous raconte.

« La veille, j’avais passé 4 heures à trier mon garage pour y trouver des choses à troquer. Dans le coffre, j’avais mis une tondeuse à gazon, de beaux vélos vintage et plein d’outils que j’avais en double. J’emprunte le même chemin tous les jours, alors je me suis dit pourquoi ne pas échanger tout ça à cet endroit-là. »

Mais au niveau de l’échangeur entre l’A7 et l’A450, entre Brignais et Saint-Genis-Laval, c’est le drame. Patrick ne trouve rien en échange. Simplement une chaussure droite, un briquet et un sac plastique.

« Les gens jettent des trucs par la fenêtre, mais en fait ce n’est pas du troc. C’est juste de la pollution. Les échangeurs n’ont en fait rien à échanger » conclut-t-il avant de remonter dans son Scénic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *